Lien

Influence des candidats sur Twitter : François Hollande (@fhollande) passe en tête, Jean-Luc Mélenchon (@melenchon2012) en forte progression > À la veille d’entrer dans le dur de la campagne, qui débutera réellement en janvier, les candidats cherchent à se positionner sur le Web. Et l’agence Edelman a inventé un baromètre qui permet de mesurer l’évolution de la course aux petits chevaux sur Twitter. (Lire la suite).

Lien

Les Tops et les Flops de com’ en 2011 > En com’ politique, comme en cinéma ou en musique, il y a des réussites, des surprises et des grosses gamelles. Pour terminer 2011 sur un clin d’oeil, Yes They Can a établi un classement des tops et des flops de l’année au niveau des opérations de com’. Ce hit-parade est totalement subjectif et on est certain qu’il suscitera de nombreux commentaires. À vous. (Lire la suite sur le site de l’Express)

Brève > Un vieux refrain sur la droite et le pouvoir

En meeting ce soir à Nantes, François Hollande a entonné le vieux refrain d’une droite plus soucieuse de garder le pouvoir que de servir l’intérêt commun: "la droite n’aime pas l’Etat, elle aime le pouvoir". Une accusation déjà ancienne, intelligemment  mise en scène par l’équipe de François Mitterrand pour l’élection présidentielle de 1974.

Brève > Le Front de gauche tente une application mobile innovante

Le Front de Gauche a lancé jeudi 15 décembre 2011 une application mobile consacrée spécifiquement à la campagne présidentielle (placeaupeuple.mobi). Divisée en deux parties distinctes, l’appli permettra d’abord d’informer : elle servira de répertoire de contenus (issus du site placeaupeuple2012.fr), hébergera l’agenda du candidat Mélenchon, regroupera le #placeaupeuple et permettra de consulter chacune des vidéos de la Web-série initiée par le Front de gauche directement sur son smartphone. Lire la suite

Spin doctors : quand les hommes de l’ombre attirent la lumière

Avec Les marches du pouvoir de George Clooney et  L’exercice de l’Etat de Pierre Schoeller, la communication politique s’est récemment invitée dans les salles obscures, confirmant l’intérêt et la fascination des médias pour le quotidien des communicants. Un constat qui doit nous permettre de faire le point sur l’exposition médiatique de ces hommes de l’ombre. Lire la suite