Batho limogée : quand Hollande confond autorité et autoritarisme

delphine-batho-ministre-deleguee-a-la-justice-image-d-archives-10698716nwoar_1713

C’est une drôle de séquence pour l’exécutif qui s’ouvre, lorsqu’au micro de RTL, mardi 2 juillet, la ministre de l’écologie déclare : « C’est un mauvais budget et je souhaite qu’on puisse faire dans les jours qui viennent la démonstration qu’effectivement la volonté de faire de la France la nation de l’excellence environnementale, la transition énergétique, ne sont pas des variables d’ajustement ». C’est ainsi qu’a réagi Delphine Batho à la baisse de 7% prévue dans le budget 2014 à propos de son ministère, le plus affecté par la rigueur et la baisse des dépenses publiques mises en œuvre par le gouvernement. Lire la suite

Les petites phrases nuisent-elles à la démocratie ?

«Merkel tient le guidon et la sonnette et Hollande pédale» : cette «petite phrase» de Jean-Luc Mélenchon prononcée à l’occasion de la célébration quasi-unanime de l’anniversaire du traité de l’Élysée, signé le 22 janvier 1963 par Konrad Adenauer et Charles de Gaulle pour sceller l’amitié franco-allemande, a provoqué la mise en circulation expresse d’une lettre publique outrée de la part du député PS Jean-Christophe Cambadélis. C’est dire l’importance politique qu’une formule bien sentie peut prendre aujourd’hui. Or, ces petites phrases – dont Twitter et ses 140 signes serait l’horrible royaume – sont constamment accusées de polluer l’espace public, d’être nocives au débat démocratique. Ces accusations sont-elles bien fondées ? Rien n’est moins sûr. Lire la suite

La volupté romanesque du changement

(par Christian Salmon)

Lien > A quoi reconnait-on une période d’alternance politique ? De moins en moins à ses effets réels. Le changement est à la fois indéfinissable et perçu comme réel parce qu’il affecte le regard que nous portons sur nos gouvernants. « Regarde/Quelque chose a changé, chantait déjà Barbara en 1981. L’air semble plus léger./ C’est indéfinissable. » C’est cela le pathos du changement (lire la suite sur Mediapart).

Retour sur la campagne présidentielle – L’entretien tranquille #3 avec Arnauld Champremier-Trigano

Alors qu’une énième bataille « homérique » se termine pour Jean-Luc Mélenchon avec la fin des élections législatives, La com’ tranquille en profite pour revenir sur la campagne présidentielle pour le moins remarquée du candidat Front de gauche. Le temps d’un long entretien vidéo avec Arnauld Champremier-Trigano, l’homme aux lunettes Prada, qui occupa avec singularité le poste de directeur de la communication. Lire la suite

Lien

Jacques Chirac, A Life In Pictures > Alors que la photosphère déborde de clichés gourmands sur le nouveau président, François Hollande, un blog bien documenté nous propose de revoir quelques photographies cocasses – et parfois superbes – de l’un de ses éminents prédécesseurs : Jacques Chirac. L’occasion de redécouvrir le génie photogénique exceptionnel d’un homme auprès duquel le nouveau président fait, il faut bien l’admettre, pâle figure (une fadeur certes habilement théorisée par la stratégie du « président normal »). En politique comme ailleurs, l’allure fait partie du pouvoir. Et Jacques avait la touche. (voir les photos sur FYJC).

Lire la suite

Lien

Quand le PS voulait comparer Sarkozy à Hitler > OFF - Robin King, qui a œuvré en tant que directeur artistique de la campagne web de François Hollande révèle, dans une interview accordée à un site web spécialisé, des créations non retenues – dont l’une aurait comparé Sarkozy à Hitler - mais également « des trucs et astuces » pour diffuser des campagnes de manière moyennement officielle. Et rêve à voix haute de travailler à l’Élysée (lire la suite sur Le Lab Europe 1).