[Brève] Municipales: des candidats "happy"

doucet argenteuil happy

A peine remise de la vague des "lipdubs" viraux, voilà que la communication politique a trouvé un nouveau moyen de faire danser les élus et leurs équipes.

Alors que toute la France se déhanche au rhytme du Happy de Pharell Williams (Sony Music a même édité une carte interactive des villes françaises ayant réalisé un "Happy from"), la campagne des municipales s’est peu à peu immiscée dans cette dynamique. Lire la suite

Brève > NKM : l’étrange annonce de candidature

Le Parisien.fr

Nathalie Kosciusko-Morizet a mis fin hier au pseudo-suspense qui entourait sa candidature à la Mairie de Paris. Mais la forme de son annonce a de quoi laisser pantois: une simple vidéo, postée sur le site du Parisien, dans laquelle elle répond de façon anodine, presque spontanée, aux questions d’un journaliste. Lire la suite

Brève > Hénin-Beaumont : Marine Tondelier, une candidate EELV qui ne manque pas d’audace

En tant qu’internautes de la première heure, adeptes des réseaux sociaux, vous n’avez pas pu passer à côté de cette vidéo. Avec plus de 10 000 vues en deux jours, Marine Tondelier créé le buzz avec son karaoké anti-Le Pen, qui, selon nos sources, serait totalement improvisé. Lire la suite

Brève > Pourquoi l’affiche du Front de Gauche est illégale


L’affiche du Front de Gauche pour les élections législatives, qui présente une version modifiée de la devise républicaine écrite en bleu, blanc et rouge, apparaît comme une belle réalisation, marquant la réappropriation par le mouvement  des symboles républicains. Le problème est que cette affiche contrevient manifestement aux dispositions réglementaires du Code électoral. En effet, l’article R 27 relatif à la propagande électorale spécifie que "les affiches et circulaires ayant un but ou un caractère électoral qui comprennent une combinaison des trois couleurs: bleu, blanc et rouge à l’exception de la reproduction de l’emblème d’un parti ou groupement politique sont interdites". Une erreur d’autant plus incongrue que les communicants politiques connaissent bien ces règles et jouent parfois à les contourner. Le Front de Gauche aurait-il délibérément enfreint le code électoral?

Evénement > Premier twittapéro de la com’tranquille

La campagne présidentielle 2012 s’achève dimanche. A l’heure où nous lançons les invitations nous ignorons encore le résultat du scrutin. Toutefois, nous proposons à tous nos followers et autres fans, de se rejoindre autour d’un verre afin de tirer le bilan de la campagne présidentielle qui vient de s’achever. Lire la suite

Brève > "Mediapravda", humour vs boules puantes

Après avoir parodié la une de Libération en janvier dernier, le camp Sarkozy renouvelle l’exercice en détournant cette fois une page du site Mediapart, rebaptisé pour l’occasion "Mediapravda". Alors que le site d’information accuse Nicolas Sarkozy d’avoir fait financer sa campagne par Muhamar Kadhafi en 2007, l’offensive judiciaire lancée par le Président de la République s’est doublée d’une initiative satirique tournant en dérision les "révélations" de Mediapart. On apprend ainsi, fac-similé à l’appui, que François Hollande aurait bénéficié de financements du général Jaruzelski, qui dirigea la Pologne de 1981 à 1989, pour la campagne présidentielle actuelle… Un coup de com efficace, viral, et qui entre parfaitement en résonance avec le bras de fer qui s’annonce.

Brève > Dans les meetings, les drapeaux ont un sens

Parce qu’il est un outil de communication simple, bon marché et qu’il offre une belle image de télévision, le drapeau est l’objet indispensable de cette campagne électorale. Mais sa couleur diffère d’un camp à l’autre: si les troupes de François Hollande brandissent des bannières classiquement marquées du nom du candidat, celles de Nicolas Sarkozy agitent des drapeaux français. Un choix dans la droite ligne stratégique du président-candidat, qui souhaite incarner l’autorité de l’Etat et le rassemblement du peuple français. Le drapeau français est aussi, plus logiquement, le symbole utilisé par le Front National, tandis que pour Jean-Luc Mélenchon, les drapeaux du Front de Gauche se mélangent au drapeaux rouges, pour alimenter la mystique d’une extrême gauche à nouveau conquérante.

Brève > Le clip de campagne de François Hollande : une révolution du genre ?

Aparté

Brève> Le clip de campagne de François Hollande : une révolution du genre ?

Le premier clip de campagne est celui de François Hollande, en supposant que le clip diffusé par Nicolas Sarkozy au mois de mars n’en augure pas d’autre. Dégainer le premier n’est pas forcément synonyme d’originalité. Le rythme est dynamique mais la thématique révolutionnaire – d’autres diront Mélenchoniste – donne la sensation d’une certaine incohérence du message politique. Néanmoins, ce clip semble remplir ça fonction première : mettre en avant le candidat, plutôt que les idées politiques. Bref, une révolution dans le texte, mais aucunement une révolution du genre. Électeurs, c’est à vous d’en juger !

Le PS diffuse la vidéo de sensibilisation "La procuration pensez-y".

Aparté

Brève > Le PS diffuse la vidéo de sensibilisation "La procuration pensez-y".

Le citoyen français serait de moins en moins enclin à se déplacer pour voter, surtout en période de vacances ? Pour y remédier rien de tel qu’une vidéo sous forme de best of des contenus les plus vues sur le net.

Lire la suite