Retour sur la campagne présidentielle – L’entretien tranquille #3 avec Arnauld Champremier-Trigano

Alors qu’une énième bataille "homérique" se termine pour Jean-Luc Mélenchon avec la fin des élections législatives, La com’ tranquille en profite pour revenir sur la campagne présidentielle pour le moins remarquée du candidat Front de gauche. Le temps d’un long entretien vidéo avec Arnauld Champremier-Trigano, l’homme aux lunettes Prada, qui occupa avec singularité le poste de directeur de la communication. Lire la suite

La campagne législative n’a pas eu lieu

Une campagne “ennuyeuse”, "terne", “soporifique”? Le taux d’abstention record enregistré lors de ces élections législatives vient confirmer ce que tout le monde savait déjà: cette campagne n’a pas soulevé les foules. Problème d’agenda ou stratégies de communication inadaptées? La chasse aux bonnes excuses est lancée.

Lire la suite

Retour sur la campagne présidentielle – L’entretien tranquille #2 avec Bastien Millot

A la veille du second tour de l’élection présidentielle, La Com tranquille fait un point sur la campagne avec Bastien Millot, co-président du groupe de communication Bygmalion, et auteur de l’ouvrage Politiques, pourquoi la com les tue (Flammarion, 2012). Un entretien réalisé… à la veille du premier tour, mais qui éclaire les principaux enjeux de la présidentielle. Lire la suite

Brève > Dans les meetings, les drapeaux ont un sens

Parce qu’il est un outil de communication simple, bon marché et qu’il offre une belle image de télévision, le drapeau est l’objet indispensable de cette campagne électorale. Mais sa couleur diffère d’un camp à l’autre: si les troupes de François Hollande brandissent des bannières classiquement marquées du nom du candidat, celles de Nicolas Sarkozy agitent des drapeaux français. Un choix dans la droite ligne stratégique du président-candidat, qui souhaite incarner l’autorité de l’Etat et le rassemblement du peuple français. Le drapeau français est aussi, plus logiquement, le symbole utilisé par le Front National, tandis que pour Jean-Luc Mélenchon, les drapeaux du Front de Gauche se mélangent au drapeaux rouges, pour alimenter la mystique d’une extrême gauche à nouveau conquérante.

Lien

"War Room", la campagne présidentielle vue par C. Salmon – Quelques jours plus tôt, elle chantait encore "Paroles, paroles", de Dalida. Et là, soudainement, elle s’est murée dans une protestation muette. Dans le magazine du Monde, le roi du storytelling Christian Salomon analyse la séquence médiatique muette de Marine Le Pen face à Mélenchon : "Le nez plongé dans son journal, elle inaugura devant les caméras une nouvelle forme de protestation politique : le buzz du mutisme." Lire l’article sur Lemonde.fr

Lien

Le publicitaire Franck Tapiro décrypte pour lefigaro.fr les différents messages des prétendants à l’Élysée. Selon lui, seul Jean-Luc Mélenchon a rempli son contrat, avec son percutant «Prenez le pouvoir». Pour vous faire une idée sur les autres slogans, vous pouvez lire l’article sur lefigaro.fr.

Brève > [exclu] La nouvelle affiche de Jean-Luc Mélenchon

Voici en (presque) exclusivité l’affiche choisie par le Front de Gauche pour la candidature de Jean-Luc Mélenchon à l’élection présidentielle. L’affiche a fuitée dans la journée et il n’est pas encore certain qu’elle demeure l’affiche officielle du premier tour.

Pour sa réalisation, les concepteurs ont joué la sobriété: photo, slogan, logo, sur un fond rouge intense depuis longtemps assumé. Jean-Luc Mélenchon qui, dit-on, n’aime pas poser pour les photographes, y présente une attitude sereine et déterminée, le regard vers l’horizon. Une pose assez classique mais toujours efficace. A noter également l’intéressante dialectique entre le slogan renvoyant au pluriel et le visage du candidat: toujours difficile de refuser la personnalisation quand on candidate à la magistrature suprême…

Brève > Le Front de Gauche lance une opération photo : "Les messagers de la révolution citoyenne"

L’équipe de jeunes communicants de la team Mélenchon lance une opération originale, la mobilisation des soutiens par la photographie : "L’idée : se prendre en photo avec un panneau sur lequel est inscrit un message qui doit commencer par «Je vote pour…» et se terminer par «#placeaupeuple», notre signe de ralliement à la candidature du Front de Gauche". Une opération originale et peu coûteuse permettant de rallier de nombreux soutiens à la cause du Front de Gauche. Engageant et à vocation participative cette initiative semble connaitre un bon début (200 likes et 70 partages en 30 minutes), même si elle nécessite la mise à nue de l’équipe com du candidat ( ci-dessous deux photos, avec notamment le directeur de la communication Arnauld Champremier-Trigano). Pour en savoir plus ou pour participer à l’opération, vous pouvez consulter l’album photo disponible sur Facebook.

Lire la suite

Front de Gauche vs Petit Journal: analyse d’une polémique

La passe d’armes médiatique qui vient d’opposer l’équipe du Petit Journal de Canal + à l’équipe de campagne de Jean-Luc Mélenchon aura suscité de nombreuses réactions sur le web. Loin d’être anecdotique, cette polémique met en lumière le malaise que suscite les méthodes du Petit Journal chez les professionnels du politique. Entre “liberté de la presse” et accusations de manipulation, le débat ne fait que commencer

Lire la suite