Homme politique vs. Homme médiatique

Jean-François Copé

La relation particulière qu’entretiennent les responsables politiques avec les journalistes fait partie de ces marronniers dont se délectent les analystes comme les pourfendeurs du modèle politique français. Une relation particulière parce qu’elle implique autant une confrontation entre des acteurs opposés de la sphère politique – Bruno Le Maire comparait dans son dernière livre une interview télé à un match de boxe – qu’une forme de relation donnant-donnant, une économie du don et du contre-don où chaque acteur a besoin de l’autre pour exister. Lire la suite

Première dame : la zone grise de la communication présidentielle

valerie-trierweiler-francois-hollande

François Hollande le rappelait au cours de ses vœux à la presse « Il n’y a jamais eu de statut de la première dame. C’est un usage ». Pourtant la compagne du Président dispose d’un cabinet et de collaborateurs. Elle s’exprime publiquement, ses mouvements sont épiés, ses réactions largement commentées et son image copieusement exploitée lors des moments cruciaux.  Mais, dépourvue de légitimité institutionnelle et démocratique, son statut fantôme oblige son Président de mari à se cacher derrière son petit doigt et donc à nier l’indéniable : Aucune figure de la République française  ne tient un rôle aussi exclusivement communicationnel que la Première Dame. Lire la suite

Vie privée : François Hollande peut-il faire pire que Nicolas Sarkozy ?

Crédits: TF1.

Crédits: TF1.

Les photos du magazine Closer révélant l’existence d’une hypothétique liaison entre le Président de la République et l’actrice Julie Gayet est un événement non négligeable de l’actualité politique. Certes l’histoire n’est pas nouvelle, mais cette affaire d’ordre privé et ses échos médiatiques immédiats pourraient contribuer à dégrader durablement l’image de François Hollande. Lire la suite

Je préfère… basher l’UMP !

Je préfère...

La guerre du buzz politique sur le web a fait une nouvelle victime. Cette fois-ci, la salve est partie de la gauche pour railler l’appel au don lancé par l’UMP. Un appel rendu nécessaire par la décision du Conseil constitutionnel d’invalider les comptes de campagne de Nicolas Sarkozy, annulant par conséquent le remboursement de 11 millions d’euros de frais de campagne. L’occasion était trop belle de tirer sur l’ambulance… Lire la suite

Le portrait du Président Hollande est arrivé

Dans la plus stricte continuité de ses prédécesseurs, le portrait du Président dans son jardin de l’Élysée, est simple, épuré et sans grande innovation. Certains seront déçu par ce manque d’originalité, mais cette photo reste cohérente avec la nécessité d’acquérir une posture de Président de la République, une image que François Hollande gagne de plus en plus.  C’est l’occasion pour L’express.fr de revenir sur les anciens portrait et pour le Monde.fr de diffuser les photos des coulisses. A vous de comparer !

Retour sur la campagne présidentielle – L’entretien tranquille #2 avec Bastien Millot

A la veille du second tour de l’élection présidentielle, La Com tranquille fait un point sur la campagne avec Bastien Millot, co-président du groupe de communication Bygmalion, et auteur de l’ouvrage Politiques, pourquoi la com les tue (Flammarion, 2012). Un entretien réalisé… à la veille du premier tour, mais qui éclaire les principaux enjeux de la présidentielle. Lire la suite

Brève > "Mediapravda", humour vs boules puantes

Après avoir parodié la une de Libération en janvier dernier, le camp Sarkozy renouvelle l’exercice en détournant cette fois une page du site Mediapart, rebaptisé pour l’occasion "Mediapravda". Alors que le site d’information accuse Nicolas Sarkozy d’avoir fait financer sa campagne par Muhamar Kadhafi en 2007, l’offensive judiciaire lancée par le Président de la République s’est doublée d’une initiative satirique tournant en dérision les "révélations" de Mediapart. On apprend ainsi, fac-similé à l’appui, que François Hollande aurait bénéficié de financements du général Jaruzelski, qui dirigea la Pologne de 1981 à 1989, pour la campagne présidentielle actuelle… Un coup de com efficace, viral, et qui entre parfaitement en résonance avec le bras de fer qui s’annonce.

Lien

Les 11 et 12 avril derniers, l’émission “Des Paroles et des Actes” recevait les candidats à l’élection présidentielle. C’était l’occasion pour Mesagraph de se pencher sur une question cruciale : quel type de dispositif les formations politiques mettent-elles en œuvre sur Twitter lors d’une telle émission ? Malgré quelques problèmes quant au positionnement des différents CM sur l’échiquier politique, l’article permet de chiffrer et de mettre en exergue les candidats les plus influents sur Twitter, disposant d’une véritable armée de twitteurs influents. (Lire la suite sur mesagraph.com).

Brève > Dans les meetings, les drapeaux ont un sens

Parce qu’il est un outil de communication simple, bon marché et qu’il offre une belle image de télévision, le drapeau est l’objet indispensable de cette campagne électorale. Mais sa couleur diffère d’un camp à l’autre: si les troupes de François Hollande brandissent des bannières classiquement marquées du nom du candidat, celles de Nicolas Sarkozy agitent des drapeaux français. Un choix dans la droite ligne stratégique du président-candidat, qui souhaite incarner l’autorité de l’Etat et le rassemblement du peuple français. Le drapeau français est aussi, plus logiquement, le symbole utilisé par le Front National, tandis que pour Jean-Luc Mélenchon, les drapeaux du Front de Gauche se mélangent au drapeaux rouges, pour alimenter la mystique d’une extrême gauche à nouveau conquérante.